...Verve d'action pour une é-locution verbale, mode Mauve ...

Je ne reviendrai pas à autrefois. Le temps s'étirait, il a fini par se tirer. Si mon passé est antérieur, je reconnais qu'il n'est pas simple. Depuis quelques temps déjà je travaille à m'accorder, afin de trouver le bon ton, le beau temps. J'ai décidé, et le décider fait toute la différence, que je ne serai plus passive. Mais plutôt une être active dans mon ici et maintenant, en recherche de ma propre voie. Je me décline alors au présent. Cela sans aucun impératif!

Je compose avec mon jadis. Aurai-je d'autres choix?. Ce temps révolu enraciné qui fait de moi celle que je suis à ce moment même. Sans cette histoire qui est la mienne, que je conjugue à la première personne, JE ne serai pas moi. Sans eux non plus d'ailleurs. Eux? Père, mère, pêles-mêles. La ligne du temps est mon indicatif. Je regarde devant, mon horizon. Ne pas être radicale et cheminer. Seul conditionnel: être en paix avec moi, celà sans aucun auxiliaire.

« Cueille le jour présent et sois le moins confiant possible en l'avenir »

Horace

...CARPE DIEM...

J'ai mis en malle et au placard tous mes vieux "il faut", "ya qu'a" (comme narré lors d'un précédent billet). Dès lors, je me mets au service de  ma  petite voix intérieure. Je lui laisse sa place, afin de la percevoir totalement. Elle se doit cependant  de parler très fort. Je suis parfois un peu sourde. Mais si je décide de tendre l'oreille, de me concentrer, alors je l'entends et j'essaie de l'écouter. Elle est ma boussole. Elle me conseille sur le chemin à emprunter pour ne pas me perdre. Auxiliaire éclairée pour moi, lanterne aux formes tantôt interrogatives, exclamatives, déclaratives.

Mon demain et ceux qui suivent seront je le souhaite plus que que parfait. Je m'y emploie, pas à pas, je corrige les fautes ici et là. La faute permet de réflechir, elle fait grandir. J'apprends. Je participe, puisque je suis l'héroïne principale. Seul indicatif, trouver en moi la bonne terminaison...

Ô je sais bien que toute cette fabulette est subjonctive, enfin subjective je voulais dire.  Je me conjugue Ô fil du temps, entre mon hier, mon aujourd'hui et ce qui reste avenir, mon demain, mon futur simple. L'objectif étant d'être en harmonie avec toutes ces concordances de temps.

...La vie est une formation infini...tive...

*****

"Voila un bel exemple de la magie des mots. Oui. Les mots sont de vrais magiciens. Ils ont le pouvoir de faire surgir à nos yeux des choses que nous ne voyons pas"

Erik ORSENNA

"la grammaire est une chanson douce"