Je n'ai pas le physique de Monica Bellucci, ni les jambes interminables d'Adriana Karembeu. Je ne possède pas le sex appeal de Penelope Cruz, ni les yeux bleus d'Isabelle Adjani. Mon corps n'est pas body buildé comme celui de Madonna. Je n'ai pas la finesse (ni le père) de Charlotte Gainsbourg.  Mon QI n'égalera pas celui de Sharon Stone. Je ne m' Amanda Leare pas face au génie de Dali. Je n'ai pas l'inspiration et les mains de Camille Claudel. Je n'écrirai surement jamais comme Marguerite Duras (même si l'espoir fait vivre). Je n'ai pas les bonnes manières et le savoir vivre de Nadine de Rotchild. Mon portefeuille est à l'inverse de celui de J.K. Rowling. Je n'ai pas la rock n' roll attitude de Janis Joplin. Je ne serai jamais princesse d'Angleterre, de Savoie, de Monaco, ni de nulle part d'ailleurs, à part de ma Planète Mauve, où là bien sur, je suis la reine dans une arène de liberté et de rêves. Je ne deviendrai pas femme de président (quoi que ça, franchement, vu l'homme qui gère mon état je passe). Je n'aurai jamais l'altruisme de Mère Térésa. Je ne posséderai nullement les compétences culinaires d'Anne Sophie Pic à moins qu'un miracle opère, mais je ne crois guère en la Vierge Marie. Je ne serai pas Diane Fossey partant vivre auprès des gorilles (mais cela peut se discuter). Je n'ai pas le pouvoir de remuer mon nez comme ma sorcière bien aimée pour édulcorer ma vie. Je ne promulguerai surement pas de loi telle Simone Veil. Je ne serai jamais une grande sportive, pas les jambes de Longo, ni les épaules de Manaudou, encore moins le revers de Navratilova. Je ne serai jamais l'égérie de grandes marques de cosmétiques comme Nicole Kidman. On ne tapera pas sur la touche numéro 1 d'un téléphone pour m'élire Miss France ou Star Académicienne. Je ne me loverai probablement pas alanguie, sensuelle et charnelle telle Emmanuelle sur son fauteuil en rotin (quoi que?). Je ne recevrai pas de prix nobel à l'image de Marie Curie. Il y a peu de probabilités que je devienne maman et encore moins d'une tribu comme celle de ma belle Marie, ma vieille âme. Je ne suis pas droite comme Dame Eiffel, mais plutôt bancale comme la Tour de Pise. Je ne me Coco Chanelerai pas en tailleur et escarpins. Pas plus que je n'excellerai à l'image d'Edith Piaf ou de Romy Shneider en leurs domaines. Mon talent n'égalera pas celui de Barbara. Je ne joue nullement du piano comme Véronique Sanson, ni assise, ni debout. Je pianote uniquement sur mon clavier de PC. Je n'ai pas la candeur de ma très chère Amélie Poulain (Ah?). Je ne serai pas la nouvelle Brigitte Bardot, mis à part qu'elle et moi possédons les mêmes initiales. Je n'aurai jamais l'élégance de Jackie Kennedy, ni la Grace de Madame Kelly. Je n'aurai certainement pas la force de Lucie Aubrac. Je ne serai jamais blonde, lisse et parfaite comme la poupée Barbie. Pas plus que je ne serai Frida Khalo excellant sur ses toiles. Je ne cotoyerai pas les cow boys et Billy the Kid pareille à Calamity James. Je ne me transformerai  surement pas en Uma Thurman tueuse vengeresse dans Kill Bill, même si j'ai les mêmes baskets jaunes, et que je suis en mode "décompensation". Je ne serai surement pas une Vanessa Paradis adulée par Johnny Deep (pffft).  Pas plus que je ne saurai analyser l'autre comme Françoise Dolto. Je n'ai pas la voix langoureuse et informatisée de la fille du GPS. Je ne tournoierai pas comme Wonder Woman pour changer de peau et sauver le monde avec un costume étoilé. Je ne suis pas sure de devenir la Mata Hari d'un monde contemporain. Je ne pense pas obtenir le déhanché banané de Joséphine Baker... Et Marylin, Ingrid Bétencourt, Anne Franck, Cléopatre, Audrey Hepburn, Juliette Capulet, Marie-Antoinette, Nina Simone, et les autres, toutes les autres.......

...Je ne serai jamais, Je n'ai pas, je ne suis pas, je n'aurai pas, je ne serai pas...

...Je pourrai compléter à l'infini.... 

*****

Non je ne serai jamais toutes ces femmes.

Je suis  MOI, Bérangère dans une âme Mauve. 

Une extraordinaire ordinaire. A moins que je ne sois une ordinaire extraordinaire.

*****

Qui suis-je?

...

Je me cherche

Je finirai par me trouver

...